carma-ban1

Objectif
Réfléchir aux mesures de prévention et de protection qu’il faut mettre en œuvre pour faire face à toutes les menaces potentielles (humaine, technologique, naturelle,…)
A l’issue de la formation, les participants auront acquis la capacité d’intégrer l’analyse des accidents et des incidents à leur politique de prévention en matière de sécurisation des lieux du travail.

PROGRAMME
Introduction

puce3 Exigences légales et réglementaires en matière de sécurité des biens et des personnes
puce3 Importance du comportement dans la lutte contre les risques d’atteinte  à la sécurité
puce3 Identifier les anomalies et les causes qui peuvent provoquer des accidents
puce3 Mettre en place des procédures de prévention pour réduire les risques d’accident

Identifier et qualifier les risques d’atteinte à la sécurité
puce3 Identifier les risques qui peuvent impacter la sécurité dans l’entreprise

puce3 Risques d’insalubrité sur les lieux du travail
puce3 Risques d’accident de travail (CHSCT, SST, QSE, SMS&ST, OHSAS,…)
puce3 Risques industriels/opérationnels
puce3 Risques découlant de catastrophes naturelles
puce3 Risques d’incendie, d’explosion,…

puce3 Identifier les sources de menaces et de risques d’insécurité
puce3 Définir les exigences de sécurité face aux différentes menaces
puce3 Analyser l’historique des événements, des incidents et des accidents
puce3 Etablir une cartographie d’insécurité par type d’activité (industrie, administration, …)
puce3 Evaluer et quantifier l’impact des menaces sur la survie de l’entreprise

Actions à entreprendre
puce3 Faire un état des lieux des sites en matière de sécurité
puce3 Cartographier les Menaces et les vulnérabilités affectant la sécurité
puce3 Identifier et hiérarchiser les menaces qui peuvent affecter la sécurité
puce3 Etablir un plan intégré et global de sécurité des sites et installations
puce3 Assurer la sécurité et protéger la santé des salariés
puce3 Insister sur le port des équipements de protection (EPI)
puce3 Respecter les normes de sécurité (BS 8800 : CHSCT, SST)
puce3 Améliorer le climat social et revoir l’ergonomie des postes de travail pour diminuer les accidents du travail
puce3 Promouvoir la prévention des accidents sur les lieux de travail 
puce3 Souscrire des polices d’assurances IARD
puce3 Redéfinir les rôles et responsabilités en matière de sécurité

puce3 de l’employeur
puce3 de l’encadrement
puce3 du conseiller en prévention
puce3 des travailleurs
puce3 du CHSCT
puce3

Evaluation finale & discussion
Durée et prix : 1 jour; 4.000 DH ; Des conditions tarifaires très avantageuses sont octroyées pour les formations en intra-entreprise(consultez-nous pour en savoir plus)
Téléchargez le bulletin d'inscription si vous désirez suivre cette formation dans notre structure formulaire

carma-right17

Bon à savoir *

En matière de sécurité, il est légitime de s'interroger sur les comportements ; Les acteurs respectent-ils les règles de sécurité ou les ignorent-ils ? La règle est-elle faite pour être suivie à la lettre ou son essence-même est-elle dans la transgression ?

En plaçant l'individu en situation de décider de suivre ou de contourner une règle de sécurité, cela peut entraîner des problèmes d'intelligibilité mutuelle, voire des risques d'accidents ; En outre, poser la question du risque d'accident comme un problème de contournement d'une règle de sécurité suppose par défaut qu'à toute situation correspond une règle qui puisse représenter l'activité.

Evaluer les risques relevant de la sécurité au sein des entreprises reviendrait alors à mesurer un écart entre le comportement et la règle de sécurité et, finalement, entre la situation et la règle en tant qu'instrument, ce qui revient à accorder un statut comparable à l'activité et à l'artefact-règle et polarise l'explication de l'activité, donc de la sécurité, soit dans le comportement individuel (pourquoi tel employé n'-a-il pas appliqué la règle de sécurité ?) soit dans la règle elle-même (quelle règle faudrait-il appliquer pour ce type de risque ?).

Cette polarisation n'est pas satisfaisante dans le cas où le risque est à la fois lié aux contraintes imposées par l'environnement, le contexte, et en même temps enraciné dans l'entreprise ; le risque devient alors un problème d'interprétation et non plus une question de comportement ou d'écart vis-à-vis d'une règle.