carma-ban1

Objectif
Apprendre comment parer à toute éventualité de survenance de sinistres majeurs pouvant provoquer l'arrêt d'activités critiques et entraîner l'indisponibilité voire la perte de ressources d'une organisation (logistique, chaîne de production, sources d'énergie, personnel, système d'information, …)

Ce séminaire vous permettra de maîtriser la gestion globale des risques inhérents à votre activité et d'optimiser votre PCA en conformité avec le standard BS-25999; il vous apprendra comment préparer vos structures pour faire face à l'imprévu, notamment:
Maîtriser la gestion des événements de ruptures majeures
Faire face aux imprévus et anticiper la survenance de crises
Préparer des plans de survie (PGC, PCA/PCI, PRA, POI, PSI,…)
Limiter l'impact des sinistres majeurs sur la viabilité de votre entreprise

PROGRAMME
Introduction
Qu'est-ce qu'une interruption d'activités ?
Pourquoi préparer un plan de continuité d'activités ?
Quand, quoi, comment faire pour parer aux imprévus ?
Rôles et responsabilités des intervenants lors d'interruptions
Sécuriser le personnel et les biens de l'entreprise en cas de sinistre

Identification des risques
Identification des domaines de vulnérabilité de l'activité et classification des risques selon la gravité, l'occurrence, la détectabilité et la criticité
Identifier les activités et les processus critiques
Identifier les activités et les processus dépendants de prestataires externes
Identifier les facteurs de déclenchement et d'aggravation du risque 
Identifier et quantifier les menaces et les événements redoutés
Identifier les processus, les situations et les comportements à risques

Evaluation des risques
Evaluer les impacts potentiels sur le BPM (arrêt d'activités critiques)
Evaluation des risques par l'approche portefeuille (7S, PEST,…)
Evaluer la détectabilité, l'occurrence, la gravité, la criticité,… (évaluation qualitative)
Evaluer l'impact financier par type de risque identifié (évaluation quantitative)
Evaluer l'impact des risques identifiés sur la continuité des activités
Evaluation du PCA au regard du standard BS-25999
Hiérarchiser les risques : Acceptables, Critiques, Intolérables, catastrophiques
Hiérarchisation de l'impact des risques sur la survie de l'entreprise
Etablir une cartographie de risques pour l'ensemble des sites de l'entreprise

Analyse des impacts sur les processus (BIA, BPM)
Analyser les risques de survenance de sinistres majeurs et d'interruption d'activités
Analyser l'impact des risques sur les activités (Business Impact Analysis)
Analyser les vulnérabilités et les menaces potentielles inhérentes au processus (BPM)
Analyser les processus métiers/supports (approche inductive)
Analyser l'historique des incidents générateurs de risques et leurs conséquences
Collecter les données sur les défaillances/interruptions de processus
Déterminer le temps d'arrêt maximum supportable des activités critiques
Déterminer le délai maximum d'indisponibilité des activités critiques (DMI)
Déterminer l'objectif de délai de restauration de l'activité après un sinistre/interruption accidentelle (ODR)
Etablir les scénarios d'interruptions d'activités propres à l'entreprise
Procéder à des simulations en fonction des événements redoutés (réaction de l'entreprise en cas d'interruption prolongée des activités critiques ?)

Comment mettre en œuvre le PCA ?
Recenser les ressources techniques, financières et humaines dont dispose l'entreprise pour assurer la reprise de ses activités après un sinistre
Déterminer les solutions de rechange pour maintenir un service minimum de qualité SLA (externalisation, duplication de site, …)
Etablir un plan de continuité des activités critiques
Etablir un plan de reprise d'activités en mode de fonctionnement dégradé
Prévoir un poste de commandement opérationnel (PCO)
Prévoir les plans d'opérations interne, d'intervention et d'évacuation
Mettre en place une cellule de suivi du plan de continuité

Plan de gestion de la continuité d'activités BCM
Faire le tour d'horizon : du déclenchement du sinistre/interruption à la levée du PRA
Désigner les intervenants internes/externes et formaliser leurs rôles et responsabilités (RACI : Responsabilité, Approbation, Consultation, Information)
Assurer la remontée de l'information et la coordination des interventions
Former les équipes de déploiement des PGC, PCA, POI, PCO, PRA
Duplication des check-lists et aide-mémoires (qui, quoi, comment, quand,…)
Arrêter le plan de restauration des activités critiques (ressources, délais, assurances,…)
Aménager et équiper le site de secours et le poste de commandement opérationnel
S'assurer de la disponibilité des ressources dédiées à la restauration des activités (hommes, matériel, …)
Prévoir un site de repli au cas où… (inondation, incendie, sabotage,…)

puce3 Localisation en fonction des besoins et des contraintes logistiques
puce3 Recenser les ressources humaines, logistiques, énergétiques, techniques et de communications dédiées au site de repli
puce3 Prévoir la formule de redémarrage en site de repli (formule en interne, appel à filiale/sous traitants,…)
puce3 S'assurer de la fiabilité des partenaires et sous traitants (SAS 70)
puce3 Maîtriser les risques de sous-traitance (dépendance, perte de confidentialité, responsabilité vis-à-vis des tiers, atteinte à l'image,…)
puce3 Sélection des prestataires et rédaction des engagements contractuelles
puce3 Assurer la maintenance et la sûreté du site de repli
puce3 Souscrire des polices d'assurances (perte d'exploitation, bris de machine, risques informatiques, accident,…)

Evaluation finale & discussion
Durée et prix : 2,5 jours ; 8.500 DH ; Des conditions tarifaires très avantageuses sont octroyées pour les formations en intra-entreprise(consultez-nous pour en savoir plus)
Téléchargez le bulletin d'inscription si vous désirez suivre cette formation dans notre structure formulaire

carma-right15

Bon à savoir *

Comment rester vivant, et agir quand la scène ébranlée conduit au chaos, comment en réchapper ? Il faut organiser les secours, mais il ne s'agit pas simplement de conduire des opérations ; Il peut s'agir de mettre en péril des hommes et des femmes pour en sauver d'autres.

Il faut prendre en charge les victimes, mais cela ne se réduit pas simplement à mettre en œuvre des procédures de prise en charge et d'information. 

Tout événement imprévisible doit être prévu et toute ambiguïté doit laisser place à des certitudes. La complexité ne doit pas masquer les axes directs de l'action ; la coordination interpersonnelle, ainsi que celle intra- et inter-organisationnelle, joue un rôle significatif dans la compréhension du processus menant à la crise et de celui de son déroulement.

A l'image de la coordination, les processus de communication entre acteurs revêtent également une importance cruciale ; En cas de crise, l'échange d'information prend une valeur de survie ; aussi l'analyse du langage revêt une importance considérable pour fluidifier la compréhension de la situation et communiquer clairement sur les décisions à mettre en œuvre pour une parfaite maîtrise des risques.
Tous les systèmes construits par l'homme comportent des agents potentiellement destructeurs, à l'instar d'agents pathogènes du corps humain.
A tout moment, tout système complexe présente un certain nombre de défaillances latentes, dont les effets ne sont pas immédiatement apparents, mais peuvent amener à des actions dangereuses et affaiblir les mécanismes de défense du système.
Pour la plus grande part, elles sont tolérées, détectées et corrigées ou sous surveillance grâce à des mesures de protection comparables à nos systèmes immunitaires.
La gestion de crise peut intégrer chaque intervention comme un de ses instruments ; En fonction des temps, de l'anticipation, de la protection, ou de la reconstruction, chaque intervention structure un mode d'accompagnement ajusté tel que l'information préventive ou la formation, le support psychologique et technique aux opérationnels ou l'accueil des victimes, le débriefing ou le retour d'expérience ; Cette instrumentation s'échelonne sur plusieurs niveaux, celui de la gouvernance, celui du management et celui de la gestion des opérations.